Le populisme au pouvoir et la crise de la démocratie au Brésil

La 4ème session du séminaire « Penser les crises » organisé par le  CEFRES et la Faculté des sciences sociales de l’Université Charles sera animée par :

Felipe Fernandes (EHESS / CEFRES)
Sujet : Le populisme au pouvoir et la crise de la démocratie au Brésil

Lieu : la séance se déroulera en ligne.
Pour s’inscrire, contacter les organisateurs : maria.kokkinou@cefres.cz
Date : mercredi 21 octobre, de 12h30 à 13h50
Langue : français

Présenté dans le cadre du séminaire Enjeux contemporains. Penser les crises
organisé par Maria Kokkinou (Université Charles / CEFRES) et Jérôme Heurtaux (CEFRES)

La crise a le vent en poupe : l’apparition et la diffusion extensive de la Covid-19 en 2020 a redonné à cette notion une actualité globale, qu’elle n’avait plus eu depuis la crise financière de 2009. En dehors de ces moments spectaculaires d’effervescence à l’échelle de la planète, on ne compte plus les événements ou les phénomènes qui sont qualifiés de crise.

Concept-valise de la modernité, la « crise » (pré)occupe nos sociétés dans toutes ses dimensions. Les usages polysémiques du terme et sa très forte actualité nous incitent à revenir sur ce concept, ses significations et ses usages. C’est à cette tâche qu’est consacré ce cours-séminaire, qui verra l’intervention de chercheurs de diverses disciplines, sociologie politique, histoire, histoire de l’art, anthropologie, philosophie, etc.

Quelles réalités sont-elles qualifiées de « crises » et en quoi sont-elles critiques ? Qu’est-ce qu’une crise et comment expliquer sa survenue ? Comment une crise se déroule-t-elle, quels en sont les effets et la postérité ? Pourquoi les crises suscitent-elles des conflits d’interprétation sur leur signification ? La notion de crise est-elle un opérateur central de notre modernité et une clé de compréhension des enjeux qui traversent les sociétés contemporaines ?

 

Facebooktwitterlinkedin