Archives de catégorie : Activités de la Plateforme

La Plateforme CEFRES obtient un « Consolidator grant » du Conseil européen de la recherche (ERC)

Au terme de deux années de préparation, l’équipe « Tandem » de la Plateforme CEFRES, menée par les anthropologues Luděk Brož et Viginie Vaté, obtient le prestigieux « consolidator grant » du Conseil européen de la recherche (ERC). Ce succès illustre l’excellente qualité de la coopération franco-tchèque dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales et souligne le rôle-clef joué par le Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) comme incubateur de projets européens.

Luděk Brož, chercheur de l’Institut d’ethnologie de l’Académie tchèque des sciences et du CEFRES

Le Conseil européen de la recherche a publié le 10 décembre 2019 la liste des projets de recherche bénéficiant des prestigieux « Consolidator grants ». L’anthropologue Luděk Brož, chercheur à l’Institut d’ethnologie de l’Académie tchèque des sciences et au Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES), a obtenu un financement de 2 millions d’euros pour son projet sur les relations entre les chasseurs, les sangliers et la sécurité sanitaire.

Ce projet, monté en collaboration avec la chercheuse du CNRS Virginie Vaté, résulte de l’étroite collaboration entre le CEFRES, le CNRS, l’Académie tchèque des sciences et l’Université Charles, associés dans la « Plateforme CEFRES » dont la convention a été prolongée le 6 novembre dernier. Lauréats de la première équipe « Tandem », Luděk Brož et Virginie Vaté ont préparé ce projet pendant deux ans (2018-2020), monté un réseau international et organisé plusieurs événements scientifiques internationaux.

La médecine vétérinaire, la chasse et les sangliers sont au centre de ce projet de recherche. Durant les cinq prochaines années, Luděk Brož étudiera avec son équipe les conflits engendrés tout d’abord par la prolifération des sangliers en Europe puis par les risques de contagion de la peste porcine africaine.

Colloque international „Emigrating Animals and Migratory Humans: Belonging, Prosperity and Security in More-Than-Human World“ organisé les 10 et 11 septembre 2019 au CEFRES (Prague). De gauche : Jérôme Heurtaux, directeur du CEFRES, Virginie Vaté, chercheuse CNRS / CEFRES, Giovanna Capponi, post-doctorante du programme „Tandem“.

La peste porcine africaine est considérée comme l’une des plus graves maladies animales de notre temps. Si elle ne se transmet pas à l’homme, elle entraîne la mort des cochons qui la contractent, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Son virus très résistant se transmet relativement facilement par contact direct avec un animal atteint, avec leur cadavre ou leurs humeurs. Aucun vaccin n’existe encore contre cette maladie qui menace les élevages du monde entier et par conséquent les économies de nombreux pays.

C’est à partir de la Géorgie en 2007 que la maladie s’est diffusée vers l’Europe et vers l’Asie. Elle est aujourd’hui répandue depuis la Chine jusqu‘à la Pologne et a déclenché des transformations géopolitiques. L’an passé, la Pologne envisageait d’élever une clôture le long de sa frontière avec l’Ukraine et la Biélorussie ; le Danemark termine actuellement la construction d’une palissade sur sa frontière avec l’Allemagne. Comme le note Luděk Brož, „au nom de la sécurité sanitaire, trente ans après le démantèlement du rideau de fer, des grillages apparaissent sur les frontières à l’intérieur de l’espace Schengen“.

Dans le cadre de ce projet, Luděk Brož s’intéressera à l’impact de cette menace sur la communauté des chasseurs. En Europe, ce sont sept millions de chasseurs, le plus souvent amateurs, qui cherchent aujourd’hui, en dialogue avec l’épidémiologie vétérinaire, à redéfinir leur rôle et à renouveler les termes de leur acceptabilité.

D’après son auteur, le projet „ouvre de nouvelles perspectives empiriques et théoriques sur le phénomène de la chasse“ parce que la menace que représente la peste porcine africaine a transformé les sangliers en „cheval de Troie“ qui porte la contagion sur tout le continent européen. Dans ce contexte, la concurrence entre l’homme et le sanglier pour la maîtrise du territoire et de ses ressources se transforme en guerre au sanglier avec ses abattages massifs, ses zones fermées et ses clôtures frontalières“.

Le programme biannuel de la plateforme CEFRES nommé Tandem a servi d’incubateur au projet. Il associe deux chercheurs, un de l’Académie tchèque des sciences et un du CNRS, pour la préparation d’un projet ambitieux.

L’Université Charles renforce l’équipe par le financement d’un post-doctorant. En 2020, une nouvelle équipe Tandem s’installera au CEFRES pour deux ans et réunira Michèle Baussant, anthropologue, directrice de recherche au CNRS et spécialiste des migrations, Johana Wyss, docteure de l’Université d’Oxford et anthropologue à l’Académie tchèque des sciences et Maria Kokkinou, post-doctorante. Leur projet intitulé « The Europe of Resentment. A Confederation of the Vanquished » étudiera les pratiques mémorielles de plusieurs minorités nationales et populations déplacées en Europe, suite à une guerre ou la décolonisation. Ce projet s’inscrit parfaitement dans la politique scientifique du CEFRES. Il fait également écho à l’actualité des migrations contemporaines en Europe.

Découvrez pour plus d’informations :

https://boar.hypotheses.org

Lauréats du Prix Plateforme CEFRES et du Prix Derrida 2019

Nous sommes heureux d’annoncer les noms des lauréats de la troisième édition du Prix spécial Plateforme CEFRES pour le meilleur article en sciences humaines et sociales publié dans une revue scientifique internationale à comité de lecture (voir l’AAC ici) :

  • Václav Janeček (Faculté des droits de l’Université Charles et Université d’Oxford) pour son article « Ownership of Personal Data in the Internet of Things ».

La  troisième édition du Prix Derrida en sciences humaines et sociales  a récompensé les travaux de doctorat de trois doctorants :

  1. Lucie Drechselová (Institut des études orientales de l’Académie tchèque des sciences) : Women and local power: processes of mobilization and female political pathways in Turkey
  2. Vojtěch Kaše (Faculté des lettres de l’Université Masaryk de Brno) : Tracing the Origins of Eucharistic Magic : On the Role of Cognitive Attraction in the Cultural Transmission of Collective Rituals
  3. Ľudmila Lacková (Faculté des lettres de l’Université Palacký d’Olomouc) : Linguistic Approach to Protein Folding. Towards a Semiotic Description of Living Systems

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 26  juin 2019 au théâtre national à Prague en présence de l’Ambassadeur Roland Galharague et un lauréat du prix Nobel : Jean-Marie Lehn. Les prix étaient soutenus par Karel Janeček.

AAC : Programme TANDEM CNRS / AV ČR, 2020-2022

Le Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) à Prague, USR CNRS 3138, le CNRS et l’Académie tchèque des sciences (AV ČR) lancent leur second appel à candidatures pour le programme incubateur « TANDEM ». « TANDEM » est un programme de la « Plateforme CEFRES » qui vise l’excellence scientifique dans les domaines des sciences humaines et sociales.

Le but du programme TANDEM est d’associer deux chercheurs, l’un du CNRS, l’autre de l’AV ČR, autour d’un projet de recherche commun dans le but de déposer un projet ERC (de préférence pour le synergy grant, mais aussi starting, consolidator, advanced grants). Toutes les disciplines des sciences sociales et humaines sont bienvenues.

Continuer la lecture de AAC : Programme TANDEM CNRS / AV ČR, 2020-2022

AAC : Prix spécial Plateforme CEFRES 2019

pour le Meilleur Article (publié en anglais ou en français) en sciences sociales et humaines dans le cadre du Prix Jacques Derrida 2019

Date-limite des candidatures : 26 avril 2019
Montant du prix : 213 CZK (i.e. 9 261 CZK)
Cérémonie de remise officielle : 26 juin 2019
Langue de la candidature : anglais

Ce Prix spécial fait partie du Prix Jacques Derrida mis en place par Mgr. Karel Janeček, PhD., MBA et l’Ambassade de France en République tchèque destiné à récompenser les travaux de doctorants tchèques en sciences humaines et sociales pour les travaux de recherche réalisés au cours de leur doctorat.

Continuer la lecture de AAC : Prix spécial Plateforme CEFRES 2019

Lauréats du Prix Plateforme CEFRES et du Prix Derrida 2018

Nous sommes heureux d’annoncer les noms des lauréats de la deuxième édition du Prix spécial Plateforme CEFRES pour le meilleur article en sciences humaines et sociales publié dans une revue scientifique internationale à comité de lecture (voir l’AAC ici) :

  • Michal Sipos (Institut d’ethnologie de l’AV ČR) pour son article « Informal practices and the street-level construction of migrant deportability: Chechen refugees and local authorities in Polish accommodation centres for asylum seekers »

La  deuxième édition du Prix Derrida en sciences humaines et sociales  a récompensé les travaux de doctorat de trois doctorants :

  1. Josef Wilczek (Faculté des Lettres de l’Université Masaryk) : New approaches for the acquisition, systematisation and interpretation of archaeological artefacts
  2. Radek Janhuba (Faculté des Sciences sociales de l’UK, CERGE-EI AV ČR) : Essays on Sports Economics
  3. Jana Fabová (Faculté des Lettres de l’Université Palacký) : Language varieties based on Italian language and their use in Nova Trento and Nova Veneza in Brazil

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 20  juin 2018 à l’Ambassade de France à Prague en présence de l’Ambassadeur Roland Galharague et de trois lauréats du prix Nobel : Jean-Marie Lehn, Jean-Pierre Sauvage et Serge Haroche. Les prix étaient soutenus par Karel Janeček.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

LAURÉATS DU PRIX PLATEFORME CEFRES ET DU PRIX DERRIDA 2017

Nous sommes heureux d’annoncer les noms des lauréats du premier Prix spécial Plateforme CEFRES pour le meilleur article en sciences humaines et sociales publié dans une revue scientifique internationale à comité de lecture (voir l’AAC ici) :

  • Slavomíra Ferenčuhová (FSS MUNI Brno – sociologie), pour son article “Accounts from Behind the Curtains: History and Geography in the Critical Analysis of Urban Theory”, publié dans International Journal of Urban and Regional Research, 2016/40 (1): 113-131
  • Filip Herza (FHS UK Prague – anthropologie historique), pour son article “Anthropologists And Their Monsters: Ethnicity, Body, And Ab/normality in Early Czech Anthropology”, publié dans East Central Europe, Leiden/Brill, 2016/43(1-2): 64-98
  • Tomáš Jirsa (FF UPOL Olomouc – théorie littéraire), pour son article “Reading Kafka Visually: Gothic Ornament and the Motion of Writing in Kafka’s Der Proceß”, publié dans Central Europe2015/13(1-2): 36-50.

La première édition du Prix Derrida en sciences humaines et sociales  a récompensé les travaux de doctorat consacrés à la thématique de la ville de deux doctorants :

  1. Jana Kočková (FSS MUNI Brno – sociologie) : The transformation of the post-socialist large housing estate: comparative study
  2. Václav Walach (FSS MUNI Brno – science politique) : The Meaning of Security in a Socially Excluded Locality 

La cérémonie de remise des prix a eu lieu dans la matinée du 16 juin 2017 à l’Ambassade de France à Prague en présence de l’Ambassadeur Roland Galharague et du prix Nobel de chimie Jean-Marie Lehn. Les prix étaient soutenus par Karel Janeček.