Tous les articles par admin

AAC : Aides doctorales de la Plateforme CEFRES

Appel à candidature à destination des doctorants de 2e année et plus de l’Université Charles ou de l’Académie des sciences de la République tchèque

Date limite de dépôt des dossiers : 15 mars 2016 (18h00).
Période de la mobilité : 1er septembre 2016 – 31 août 2017.

cefres 2015Dans le cadre de sa Plateforme, le CEFRES offre un complément financier pour un an à deux doctorants en sciences humaines et sociales inscrits à l’Université Charles de Prague et/ou boursiers de l’Académie des sciences de République tchèque, du moment que leur université d’inscription est en République tchèque. Les travaux des doctorants doivent s’inscrire dans l’un des axes de recherche du CEFRES. Le montant des aides est de 10 000 CZK mensuelles pendant 12 mois. La maîtrise de l’anglais est obligatoire, celle du français appréciée. Les doctorants retenus rejoindront l’équipe du CEFRES et participeront à la vie scientifique du centre.

Continuer la lecture de AAC : Aides doctorales de la Plateforme CEFRES

Chiara Mengozzi : Recherche et CV

Animal matters : Différence anthropologique et normes littéraires en question

Axe de recherche 2 : Normes et Transgressions

Contact : chiara.mengozzi@cefres.cz

Mengozzi - photoMon projet est consacré à l’analyse de l’animalité en tant que question politique, éthique et esthétique dans la littérature des XXe et XXIe siècles, en adoptant une approche à la fois comparative (j’interpréterai des romans appartenant à différentes littératures : anglaise, française, italienne et tchèque) et interdisciplinaire (je vais m’appuyer sur les récents débats concernant la question de l’animal dans des domaines disparates qui vont de la philosophie à la bioéthique, du droit à la sociologie, de l’anthropologie culturelle à l’éthologie).

Mon intention n’est pas de compiler un bestiaire de la littérature contemporaine ou de discerner et d’expliquer le symbolisme animal dans la poétique de différents auteurs, mais plutôt d’aborder cette question : comment la littérature (l’univers du discours, de la narration, des mots) se met-elle en question quand elle est confrontée aux animaux, à leur mutisme, à leur irréductible et inquiétante étrangeté ? Plus précisément, il s’agira de comprendre comment l’irruption des animaux dans l’écriture subvertit et ébranle a) les normes du discours (comment représenter la singularité de leur être-dans-le-monde ?) b) l’éthique de l’écriture (comment parler à la place de ceux qui ne peuvent parler en leur propre nom ?) ; c) l’idée de l’humain (où placer la frontière entre l’humain et le non-humain ?)

CV

Formation et diplômes

2011 : Doctorat en Théorie de la littérature et littérature comparée (Université de Trieste).
Titre de la thèse : Narrazioni contese. Pratiche e dispositivi di (auto)rappresentazione nelle scritture italiane della migrazione.

2009 : Diplôme d’archiviste palégraphe (Archives d’État de Trieste).

2005 : Maîtrise en Lettres modernes (Université de Trieste).
Titre du mémoire : Animalità e scrittura. Animali non umani e figure dell’alterità.

2004 : Bourse d’étude Erasmus à l’Université Paris VIII.

Expériences professionnelles (2013-2015)

2014— : Maître de conférence en littérature française à la Faculté de Pédagogie de l’Université de Hradec Králové.

Septembre 2015 : séminaire sur La vie posthume d’Antigone à l’Université de Varsovie, dans le cadre de l’Université européenne d’été Faire Justice – quand la philosophie devient politique, organisée par le réseau OFFRES.

Mai-juin 2015 : professeur invitée à l’Université Hosei de Tokyo. Titre du cours : The Struggle for Recognition Between Philosophy and Literature: Post-Colonial Scenarios.

Juillet 2014 : séminaire Le récit du corps malade entre métaphore et objectivation à l’Université Libre de Bruxelles, dans le cadre de l’Université européenne d’été Les discours de la santé et de la maladie organisée par le réseau OFFRES.

2013-2014 : assistante de langue française – Lycée Božena Němcová à Hradec Králové (programme européen Comenius).

Juillet 2013 : séminaire La dialectique du maître et de l’esclave entre la philosophie et la littérature, à l’Université de Trnava, dans le cadre de l’Université européenne d’été Logiques et langages du conflit organisée par le réseau OFFRES.

Bourses et affiliations

2012— : Membre du comité scientifique du réseau OFFRES (Organisation Francophone pour la Formation et la Recherche en Sciences Sociales).

2012— : Responsable de l’organisation des événements culturels de la Società Dante Alighieri – comité de Prague.

2011— : relectrice-correctrice chez Between, revue à comité de lecture de l’Association Compalit (Association pour la théorie et l’histoire comparative de la littérature).

2007 : Bourse de recherche en littérature maghrébine francophone. Membre du groupe de recherche CICLIM (“Coordination Internationale des Chercheurs sur les Littératures Maghrébines”). Coordinateur : Pr. Charles Bonn.

Publications

Ouvrages
  • Ch. Mengozzi, Narrazioni contese. Vent’anni di scritture italiane della migrazione, Roma, Carocci, 2013, 214 pp.

(http://www.carocci.it/index.php?option=com_carocci&task=schedalibro&Itemid=72&isbn=9788843069323)

  • Ch. Mengozzi, Raccontare la Grande Guerra. Lettura di un epistolario di San Vito al Torre, vol. XIII, Mariano del Friuli, 2007, 243 pp.
Articles dans des revues scientifiques internationales 
  • Ch. Mengozzi, “La guerra di Flaiano, o l’etica della farsa”, Italia Studies, 74.1 (2018), pp. 57-70
  •  Ch. Mengozzi, “Aux frontières de l’humanité: (in)efficaticé de l’empathie et de l’expérience esthétique”, Romanistika Pragensia, n. 1, vol. XXII, 2018, pp. 165-78
  • Ch. Mengozzi, “Les marges de l’homme en jeu aux limbes du Pacifique”, Revue romane. International Journal of Romance Languages and Literatures, 52.2 (2017), pp. 260-281
  • Ch. Mengozzi, “Le leggi del mercato e le preferenze dei lettori. Ipotesi sulla circolazione e il successo della narrative italiana ultra-contemporanea in Repubblica ceca”, Narrativa. Nuova serie, Presses Universitaires de Paris Ouest, 38 (2017), pp. 101-113
  • Ch. Mengozzi, “Pinocchio, ragazzo di strada. Il teatro di Baliani nelle bidonville di Nairobi, Arabeschi, 10 (2017), Online journal: http://www.arabeschi.it/42-pinocchio-ragazzo-di-strada-il-teatro-baliani-nelle-bidonville-nairobi/
  • Ch. Mengozzi, “Lo sguardo e la colpa: Tempo di uccidere di Ennio Flaiano e la dialettica servo-signore alla prova del colonialismo”, Modern Language Notes – Italian issue – John Hopkins University Press, 31.1 (2016), pp. 175-195
  • Ch. Mengozzi, “Pinocchio migrant et postcolonial. Parcours de subjectivation entre Europe centrale, Italie et Afrique”, Jeunesse: Young People, Texts, Cultures, 8.2 (2016), pp. 36-61
  • Ch. Mengozzi, “De L’utilité et de l’inconvénient du concept de World Literature”, Revue de littérature comparée, 3 (2016), pp. 335-349
  • Ch. Mengozzi, “Scrivere la storia significa incasinare la geografia: mappe postcoloniali”, Etudes romanes de Brno, 37. 2 (2016), pp. 31-44
  • Ch. Mengozzi, “What little I know of the world I assume. Cornici nazionali e mondiali per le scritture migranti e postcoloniali“, Modernità letteraria, 8 (2015), pp. 27-42
  • Ch. Mengozzi, “Minor is beautiful. Il concetto di letteratura minore come strategia di (auto)legittimazione per le scritture migrant”, Studi culturali, IX.1 (2012), pp. 28-48
  • Ch. Mengozzi, “Scena interlocutoria e paradigma giudiziario nelle scritture italiane della migrazione”, Between, II.3 (2012), online journal http://ojs.unica.it/index.php/between/article/view/376/364
  • Ch. Mengozzi, “Strategie e forme di rappresentazione di sé nella “letteratura italiana della migrazione”, Italies. Littérature. Civilisation. Société, 14 (2010), pp. 381-399
  • Ch. Mengozzi – E. Pizzinat, “Mito infranto. Il miraggio italiano e la prospettiva coloniale nel romanzo di una scrittrice etiopica”, Zapruder. Storie in movimento, 23 (2010), pp. 116-123.
  • Ch. Mengozzi – R. Kirchmayr, “Sartre e le retoriche dell’oppressione. Dall’Orfeo Negro alla Prefazione ai Dannati della terra di Fanon”, aut aut, 339 (2008), pp. 104-120
  • Ch. Mengozzi, “Se focaliser sur les animaux. Une lecture de En attendant les barbares de J. M. Coetzee”, Le bateau fantôme, 7 (2008), pp. 69-91
Chapitres dans des ouvrages collectifs
  • Ch. Mengozzi, “The Blind Spot of the Plot. Thinking Beyond Human with Karel Čapek”, Outside the Anthropological Machine. Crossing the Human-Animal Divide and Other Exit Strategies, London-New York, Routledge, 2019 (being published)
  • Ch. Mengozzi, “Il romanzo degli altri. Trent’anni di narrativa italiana postcoloniale e della migranza”, Storia del romanzo in Italia, eds. G. Alfano, F. De Cristofaro, Roma, Carocci, vol. IV, 2018, pp. 435-47
  • Ch. Mengozzi, “Griot Fulêr. L’émigration/immigration à l’épreuve d’une (im)possible traduction”, Récits de migration. En quête de nouveaux regards, J. Ghidina, N. Violle (eds.), Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2014, pp. 257-272.
  • Ch. Mengozzi, “Archivio, mercato e strategie del vissuto. Su alcune scritture collaborative degli anni Duemila”, Transkurturelle italophone Literatur / Letteratura italofona transculturale, Kleinhans – R. Schwaderer (eds.), Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013, pp. 37-55
  • Ch. Mengozzi, “Paris est un livre toujours ouvert. Les Nuits de Paris di Rétif de la Bretonne: flâneries e narrazioni”, Metropolis, A. Masecchia, (ed.),  Quaderni di Synapsis, vol. IX, Firenze, Le Monnier, 2010, pp. 75-87
  • Ch. Mengozzi, “Città e modernità. Nuovi scenari urbani nell’immaginario della “letteratura italiana della migrazione“, Moderno e modernità: la letteratura italiana, C. Gurreri et al. (eds.), Roma, 2008, online http://www.italianisti.it/FileServices/Mengozzi%20Chiara.pdf
Directions d’ouvrages collectifs et de revues
  • Mengozzi (ed.), Outside the Anthropological Machine. Crossing the Human-Animal Divide and Other Exit Strategies, London-New York, Routledge (being published)
  • Mengozzi, P. Vurm (eds.), (E)migrations, transferts : métissages et dynamiques de la ville / Dinamiche urbane : migrazioni, dislocazioni, creolizzazioni”, special issue Études romanes de Brno, vol. 37, n° 2, 2016.
  • Mengozzi, G. Zanfabro (eds.) “Davanti alla legge. Tra letteratura e diritto”, special issue Between, II. 3 (2012).
Articles traduits
  • Ch. Mengozzi, “A World Literature fogalmának hasznáról és káráról az irodalomtudományban”, Helikon: Transnational Perspectives in Literary Studies, n. 2, 2015, pp. 157-173 (translated from French to Hungarian by Berkovits Balázs)
  • Ch. Mengozzi, “Le roman des autres: trente ans de littérature italienne de la migration”, Du Colonial au mondial. Anthologie théorique transculturelle, Silvia Contarini – Claire Joubert – Jean-Marc Moura (eds.), Mimesis France, 2019 (translated from Italian to French by Ramona Onnis – being published)
Comptes rendus et recensions d’ouvrages
  • Ch. Mengozzi, “Paolo Vignola, La lingua animale. Deleuze attraverso la letteratura”, Between, I, 2, 2011, http://www.between-journal.it.
  • Ch. Mengozzi, Review of “Scuola e Laboratorio di Cultura delle Donne” (Duino, 25 giugno-1 luglio 2011), Archivi dei sentimenti e culture pubbliche. Un percorso di lettura, http://www.interculturadigenere.org/
  • Ch. Mengozzi, “Riccardo Bonavita, Spettri dell’altro. Letteratura e razzismo nell’Italia contemporanea”, Between, I, 1, 2011, http://www.between-journal.it.
  • Ch. Mengozzi, “Franca Sinopoli, Silvia Tatti (eds.), I confini della scrittura. Il dispatrio nei testi letterari”, Semicerchio. Rivista di poesia comparata, 40 (2009), http://semicerchio.bytenet.it/articolo.asp?id=158

Soutien à la mobilité des chercheurs au CEFRES

Cet appel à candidature à destination des chercheurs (à partir du post-doctorat) et enseignants-chercheurs de France est renouvelé deux à trois fois par an.

Les post-doctorants de France bénéficiant de nos séjours à mobilité courte sont soutenus par la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH).

Durée de la mobilité : 2 à 6 mois.

Prochaine date limite de candidature : 15 juillet 2015.

Continuer la lecture de Soutien à la mobilité des chercheurs au CEFRES

Axe 1. Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Il s’agit de réfléchir aux déplacements relatifs aux hommes, savoirs et pratiques en prenant en compte les transformations qui affectent ces derniers dans le temps et l’espace. Par déplacement, nous entendons couvrir l’éventail des mobilités, flux et circulations de personnes ou de productions matérielles et culturelles. Le déplacement entraîne renégociations et adaptations des contenus qu’il concerne. En effet, il se fonde sur un franchissement de frontières, aussi bien symboliques que concrètes, où se jouent interactions et échanges, contacts et frictions. Continuer la lecture de Axe 1. Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Axe 2. Normes & transgressions

Le mot transgression affleure dans les débats contemporains sur la liberté d’expression, la multiculturalité, l’émigration ou encore la sexualité. La transgression peut être considérée comme une stratégie épousée par divers acteurs – religieux, culturels, sociaux – pour revendiquer et légitimer des normes vues comme alternatives aux hiérarchies, conventions, traditions, canons, lois en place. Elle peut être un discours et/ou une pratique. Discours quand elle conteste la norme qui se dit absolue, et remet en question sa puissance performative en lui opposant la sienne propre. Pratique, parce qu’elle s’adosse à un répertoire d’actions (de la violence à l’humour, en passant par le silence, etc.), qui n’implique pas toujours une énonciation, ni même un acte conscient : les pratiques sociales de la transgression ne se réduisent certes pas à leur commentaire moral. Continuer la lecture de Axe 2. Normes & transgressions

Axe 3. Objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

Cet axe se fonde sur une définition de l’espace à la fois empirique et symbolique (sociale, géographique, historiographique), en tant que construction issue d’une pratique et d’une expérience.

L’expérience de l’espace est déterminée par la configuration imposée par les objets – architecturaux, instrumentaux, communs. On s’inspire ici des travaux sur la vie sociale des objets qui permettent de les saisir dans leur interaction avec les individus et les groupes. Or, ce quotidien des objets s’entrecroise avec les structures symboliques associées aux espaces : cartographie mentale par laquelle l’espace est arpenté et imaginé ; traces, qui s’offrent à une archéologie d’un événement à la fois disparu et rejaillissant, une présence-absence ; palimpsestes, qui superposent les couches temporelles ; et limites, concrètes et symboliques, par lesquelles l’espace est déterminé, classifié, organisé, approprié. Continuer la lecture de Axe 3. Objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien