Les représentations stéréotypées des Roms et des Juifs dans la photographie

Journée d’étude internationale

Date : 15 octobre 2018
Lieu : Institut français de Prague (Štěpánská 35)
Organisateurs : Prague Forum for Romani Histories (Institut d’histoire contemporaine, Académie tchèque des sciences), Seminaire d’études roms (Faculté des lettres, Université Charles), CEFRES et Institut français de Prague
Langue : anglais (une traduction simultanée vers le tchèque sera assurée)

PROGRAMME

16h30-18h00
ENQUÊTE HISTORIQUE
Ilsen About (CNRS, Centre Georg Simmel, École des hautes études en sciences sociales, Paris)
Contre-image et image de soi
Roma et Sinti dans l’histoire de la photographie

Examiner la façon dont les Roms et les Sinti ont été représentés dans la photographie interroge la construction d’iconographies stéréotypées et les fonctions de ces iconographies dans les processus politiques de stigmatisation, d’exclusion et de répression. Cela interroge aussi l’ambivalence d’images à la fois négociées et auto-construites et la professionnalisation de la modélisation et de la production spécialisée de motifs photographiques spécifiques. Derrière l’écran que constituent les corps et les visages objectivés,  des individus et des groupes sociaux ont contribué à fabriquer d’autres types d’images photographiques: certaines témoignent d’une vie sociale, d’un ancrage territorial, d’autres ont joué un rôle important dans des stratégies d’émancipation et ont servi de levier pour une visibilité politique.

Karolina Szymaniak (Département d’études juives de l’Université de Wroclaw, chercheuse à l’Institut d’histoire juive, Varsovie)
Dans et hors du Shtetl
Photographie et (dé)constructions de la singularité juive est-européenne

Dans les discours et les pratiques juives et non-juives, le shtetl est devenu l’incarnation de la culture juive est-européenne, conçue comme radicalement différente des cultures voisines. La photographie joue un rôle crucial dans ces constructions. L’exposé présentera l’histoire de la photographie prenant pour objet les Juifs en Europe orientale et, en retour, celle de la photographie d’auteurs juifs ; les deux reproduisent et reconstruisent des images stéréotypées. Nous examinerons les différentes modailités et usages de la photographie et leurs implications politiques. Nous enviserons enfin les significations et les usages de la photographie d’avant et d’après la Shoah, ainsi que dans le contexte de la fin du XXe siècle que l’on a pu désigner comme « renouveau juif ».

18h00-18h30
Pause

18h30-20h00
REPRÉSENTATIONS ACTUELLES
Sabin Badžo (photographe et artiste)
Irene Stehli (photographe et artiste) – TBC
Discussion animée par Ilsen About et Karolina Szymaniak

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin