La Fabrique de l’Histoire : L’Europe centrale, ses nostalgies historiques et l’avenir de l’Europe

À l’occasion de la venue de l’équipe de l’émission La Fabrique de l’Histoire sur France Culture pour un cycle d’émissions consacré à l’Europe centrale (radio-diffusion du 18 au 21 décembre 2017), le CEFRES organise un atelier sur « Les utilisations politiques du passé et mémoire collective » qui réunira les historiens qui répondront aux questions d’Emmanuel Laurentin autour d’une table ronde sur « L’Europe centrale, ses nostalgies historiques et l’avenir de l’Europe ».

L’atelier et l’enregistrement de la table ronde de la Fabrique de l’Histoire sont ouverts au public !

Lieu : Kino 35, IFP, Štěpánská 35, Prague 1
Horaires : 15h-18h30 pour l’atelier, 19h-20h pour la table ronde de la Fabrique de l’Histoire
Organisateur : CEFRES, avec le soutien de l’Institut français de Paris (programme « Nouvelles scènes intellectuelles ») et de l’Institut français de Prague
Langue : français

19h-20h
TABLE RONDE ANIMÉE PAR EMMANNUEL LAURENTIN (France Culture)  

  • Balázs Ablonczy (Académie hongroise des sciences)
  • Pauli Bauer (Université Charles)
  • Paul Gradvohl (Université de Lorraine)
  • Barbora Spalová (Université Charles)

15h-18h30
ATELIER — Utilisations politiques du passé et mémoire collective

Éloïse Adde (Université du Luxembourg) : Mythe et actualité de Charles IV

Eszter Balázs (École supérieur János Kodolányi et Musée Kassák) : La révolution de 1956 soixante ans après : comment la politique mémorielle veut façonner à son image la mémoire collective 

Andrzej Leder (Académie polonaise des sciences) : La révolution des somnambules. Les années 1939-1956 en Pologne

Barbora Spalová (Université Charles) : L’économie morale des mémoires religieuses en République tchèque

Balázs Ablonczy (Académie hongroise des sciences) : Mémoires superposées : guerre, sortie de guerre, paix

Paul Bauer (Université Charles) : Nostalgie et mémoires allemandes dans les Pays tchèques

Paul Gradvohl (Université de Lorraine) : Nostalgies socialistes, nostalgies du socialisme (Hongrie, Pologne)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin