Filip Herza : recherche et CV

Représentation de l’altérité corporelle et culture du spectacle de monstres à Prague, 1860-1939

Axe de recherche 2 : Normes & transgressions

Contact : filip.herza@cefres.cz

foto_herza_cefresMon projet de thèse se concentre sur l’histoire d’une forme spécifique de la culture du divertissement, populaire au cours du XIXe et du début du XXe siècle à Prague et dans d’autres villes d’Europe : les « curiosités anatomiques » ou expositions de « monstres ». À partir du cadre théorique des études du handicap, j’examine comment les performances de ces « corps extraordinaires » employaient (et finalement subvertissaient) la notion de normalité/anormalité corporelle, qui informait les identités collectives et l’ordre social des XIXe et XXe siècles dans les Pays tchèques.

Le projet réfléchit sur la longue histoire des spectacles de monstres en Europe et dans les Pays tchèques ; il montre le caractère transnational du commerce des monstres et suit la vie de plusieurs agents qui forment la communauté du spectacle de monstres (artistes « monstrueux », directeurs, promoteurs). À travers des études de cas, je tente d’aborder les représentations du corps « monstrueux » en décodant leur signification dans le contexte du nationalisme tchèque, qui est ici conçu comme fondé sur un régime d’in/capacité (dis/ability) corporelle. Les représentations des monstres populaires à Prague (en particulier de ceux qui étaient désignés comme appartenant à la communauté nationale) permettent de voir en quoi le nationalisme tchèque du XIXe siècle, dans ses différentes formes, a reposé sur les notions interconnectées d’ethnie/race, de genre, de classe et de normalité corporelle ou cognitive. Le projet ne décrit donc pas seulement l’histoire des spectacles de monstres en tant que pratique culturelle spécifique, mais représente aussi une avancée vers une histoire du nationalisme tchèque au prisme du handicap, en montrant comment le langage de la normalité ou de l’anormalité corporelle a légitimé les hiérarchies de pouvoir au sein de la société nationale.

CV

Formation

2012—: Études doctorales à la Faculté des sciences humaines de l’université Charles de Prague sous la direction de Lucie Storchová

2009-2012 : Master en anthropologie culturelle, Faculté des  sciences humaines, université Charles de Prague

2005-2009 : Licence en humanités, Faculté des sciences humaines, université Charles de Prague (FHS UK)

Enseignement

2016: The Good, The Bad and The Ugly: History of the Modern Body (séminaire de licence, FHS UK, Prague)

Dernières publications

  • “Anthropologists And Their Monsters: Ethnicity, Body, And Ab/normality In Early Czech Anthropology”, East Central Europe 43 (1-2), Leiden, Brill, 1-35, 2016 (forthcoming).
  • “Black Don Juan And The Ashanti From Asch: Representations Of “Africans” In Prague And Vienna, 1892–1899”. In Visualising The Orient: Central Europe And The Near East In The 19Th And 20Th Centuries, Adéla Jůnová Macková, Lucie Storchová, and Libor Jůn, 95-106, 2016. Prague: Academy of Performing Arts in Prague (AMU), Film and TV School of Academy of Performing Arts in Prague (FAMU).
  • “Ne/normativní feminita, mateřství a sexualita: Případ sester B. (1878-1922)”. Lidé Města = Urban People 16 (3). Praha: Fakulta humanitních studií UK v Praze: 359-380, 2014.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin