Katalin Pataki : recherche et CV

L’espace de la foi. La mise en œuvre de la politique monastique de Joseph II dans le royaume de Hongrie

Axe de recherche 3 : Objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

Contact : katalin.pataki@cefres.cz

Pataki PictureMa recherche étudie la mise en œuvre des réformes de l’Église menées par l’État durant le règne de Joseph II dans le royaume de Hongrie, et vise à contribuer à une meilleure compréhension des nouvelles caractéristiques du pouvoir de l’État à la fin du XVIIIe siècle. J’examine la force coercitive de l’État dans la gestion des réformes de l’Église au niveau local, plus précisément du point de vue des moines et des religieuses qui ont dû se confronter à l’exigence d’utilité sociale aussi bien dans leur monastère qu’à l’extérieur.

J’étudie les politiques monastiques joséphistes comme un ensemble complexe de négociations autour des frontières entre d’une part, le séculier et/ou le gouvernemental, et d’autre part, l’ecclésiastique et/ou le sacré, telles qu’elles se manifestent dans la capacité d’action des membres des ordres religieux. Mon attention se porte en particulier sur les lieux attribués aux moines et religieuses par les autorités et leur façons d’y réagit en fonction de leurs préférences (souvent discordantes), par lesquelles ils ont aussi créé pour eux-mêmes de nouvelles configurations spatiales. L’étude des moines et religieuses en tant que potentiels porteurs et réalisateurs des réformes monastiques, la mise en valeur de leur perception de l’attractivité ou non-attractivité d’un lieu, et de leurs choix de mobilité, permettent de baliser l’étendue des réformes ecclésiastiques des Lumières d’une manière nouvelle.

Mon travail se fonde sur le concept d’État-coordinateur élaboré par Michael Mann, qui me permet d’étudier les processus de construction et d’abolition des liens entre les monastères et les autorités laïques et ecclésiastiques, et qui ont conduit à leur “consolidation territoriale”.

CV

Formation

2013— : Études doctorales en Histoire comparée, Central European University, Budapest

2013 : Master en Histoire comparée, Central European University, Budapest. Sujet de mémoire : La médecine dans le cloître et en dehors : L’abolition des monastères et les soins médic(in)aux en Hongrie à la fin du XVIIIe siècle

2008 : Master en Histoire, Université de Szeged. Sujet de mémoire : Les vedute de Cluj-Napoca comme sources historiques

Expérience professionnelle

2014 : Assistante de recherche, projet de la DFG : Réforme scientifique et transfert de savoirs. Des tics statistiques en Hongrie, fin du XVIIIe-début du XIXe siècle

2009-2012 : Conservatrice, Service du musée du comitat de Heves – Musée Hatvany Lajos, Hatvan, Hongrie

2008-2009 : volontaire EVS, LVR – Amt für Denkmalpflege im Rheinland, Pulheim, Allemagne

Publications

  • “A hatvani kapucinusok gyógyszertára Grassalkovich I. Antal idején” [La pharmacie des capucins de Hatvan et le comte Antal Grassalkovich], dans Noémi Ceglédi (dir.), « “Birodalmam alatt” – Gróf Grassalkovich Antal a birtokos, mecénás és magánember », Gödöllői Múzeumi Füzetek, n° 14, Gödöllő: Gödöllői Városi Múzeum, 2015.
  • A hatvani kapucinusok gyógyszertára [Le monastère capucin et sa pharmacie à Hatvan], Archivum, n° 19, Archives du comitat de Heves, Eger, 2013.
  • Kapucinusok letelepedése Hatvanban (1729-1759). [L’établissement des capucins à Hatvan], Agria XLVII. Annales Musei Agriensis, Eger, 2011, p. 161-176.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin