Le directeur et les chercheurs du CEFRES soutiennent l’Académie hongroise des sciences

Le directeur et les chercheurs du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) s’émeuvent des menaces de démembrement qui pèsent sur l’Académie hongroise des sciences, première institution scientifique du pays. Ils affirment leur plein soutien au Président de l’Académie, M. Laszlo Lovasz ainsi qu’à l’ensemble de la communauté académique hongroise soucieuse du respect des libertés académiques et de l’indépendance intellectuelle.

L’une des missions principales du CEFRES est de promouvoir la recherche en sciences sociales et humaines et de coopérer durablement avec les institutions académiques et universitaires dans les quatre pays de Visegrad (République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Pologne). L’équipe du CEFRES s’alarme de la succession de discours qui stigmatisent et de réformes qui affaiblissent des partenaires dont la crédibilité intellectuelle et l’excellence scientifique ne peuvent être mises en cause. Son soutien va aux collègues de l’Académie hongroise des sciences mais aussi de la Central European University et de toutes les institutions universitaires qui sont aujourd’hui mises en cause.

Prague, le 10 mars 2019

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin