Giovanna Capponi : recherche & CV

Perceptions et politique de la gestion des sangliers sauvages en Italie centrale

Projet de recherche : Déroutant sanglier

Contact : giovanna.capponi(@)cefres.cz

Giovanna est docteur en anthropologie sociale et ses recherches portent sur les relations des hommes avec leur environnement, les relations homme-animal, l’écologie historique et culturelle et la « natureculture ». Pour son doctorat effectué à l’Université de Roehampton (Londres), elle a mené des recherches de terrain multi-situées sur les pratiques sacrificielles d’animaux et les perceptions de l’environnement dans la tradition Afro-Brésilienne Candomblé. Elle a ainsi ouvert de nouvelles perspectives dans le champ de l’anthropologie des rites et de la culture matérielle et les études des relations homme-animal. Elle a participé au projet de recherche interdisciplinaire financé par l’AHRC intitulé “Cultural and Scientific Perception of Human Chicken Interaction” qui rassemblait des chercheurs de champs disciplinaires diverses autour de la place de la volaille dans la culture au cours de l’histoire.

Elle entame au CEFRES,  au sein du groupe TANDEM et de son projet “Déroutant sanglier”, un second champ de recherche consacré à la gestion des sangliers sauvages dans l’Apennin central, en Italie.

 Projet : Perceptions et politique de la gestion des sangliers sauvages en Italie centrale

L’objectif de ce projet est d’explorer, dans le cadre des relations de l’homme à son environnement et d’une sociologie des sciences, la façon dont les notions « scientifiques » concernant l’environnement croisent et se construisent au grès des pratiques et des discours culturels. Il prendra pour terrain la gestion des sangliers et de la faune sauvage dans les parcs nationaux d’Italie centrale (Parco Nazionale delle Foreste Casentinesi and Parco Nazionale dei Monti Sibillini) et dans les zones rurales qui les entourent. À partir de l’analyse des conflits entre les agriculteurs, les associations de chasseurs, les responsables des forêts, les écologistes et ceux chargés de la conservation des milieux, cette recherche souhaite participer à une ethnographie italienne des imbrications entre « nature » et société en Europe.

CV

Formation
  • 2018 : Doctorat en anthropologie sociale (University de Roehampton)
  • 2013 : Master en Anthropologie culturelle et ethnologie (Université de Bologne)
  • 2011 : Master en études migratoires et des diaspora (SOAS)
  • 2009 : Licence en sciences anthropologiques (Université de Bologne)
Bourses
  • 2017 : Radcliffe Brown Trust Fund / Sutasome Award – Royal Anthropological Institute (Londres)
  • 2014 : RAI Horniman Museum Collecting Initiative – Royal Anthropological Institute, Horniman Museum and Gardens (Londres)
Publications
Articles et chapitres dans des revues à comité de lecture
  • en préparation – 2020 « Chaos in the Street, Order in the Kitchen: Practices of Consumption and Redistribution Amongst Squatters in London », in Food, Culture & Society, Eds. K. Graf & E. Mescoli
  • en préparation – 2019 « The garden and the market: human-environment relations and collective imaginary in Afro-Brazilian Candomblé between Italy and Brazil », in Latin American Religions and Religiosities, Studia Religiologica, Eds. J. Bahia & R. Siuda-Ambroziak. Jagiellonian University of Krakow, Krakow
  • sous presse – 2019 Sobre a importância das palavras: breve apologia do termo “sacrifício”, in Araújo P.C., Candomblé sem sangue. Appris Editora: Curitiba.
  • 2018 Skipping, in The Global Encyclopedia of Informality vol. 2. A. Ledeneva UCL Press: London, pp. 41-44
  • 2014 Chaos in the Street, Order in the Kitchen: Pratica gastro-politiche di consumo e ridistribuzione tra gli squatters di Londra, in Pop Food, il cibo dell’etnografia. Z. A. Franceschi & V. Peveri, Odoya Editore: Bologna, pp. 53-80
Choix de contributions à des conférences
  • 2017 Deuses ou ciborgues? Uma análise multiespécies do conceito de assentamento no candomblé, in Anais da VI Reunião de Antropologia da Ciência e Tecnologia. vol. 3, n. 3. USP: São Paulo
  • 2015 “Eu me declaro”: diálogo sobre transformações, autodefinições e reivindicações políticas nos cultos afro brasileiros, In. II Simpósio Sudeste ABHR: Gênero e religião: Violência, fundamentalismos e política, PUC/SP: São Paulo, with Patrício Carneiro Araú
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin